Je profite de ces vacances forcées pour vous faire un petit résumé de ma course de dimanche.
Pour commencer, moi et ma petite famille avons vraiment apprécié de nous retrouver tous ensemble dans cet hôtel entre piscine et repas en terrasse.
Ambiance conviviale et familiale, du bonheur !
14h30 c'est parti pour la natation, Je pars en deuxième ligne et à mon rythme. Pendant les 1000 premiers mètres on se prend régulièrement des coups ou quelqu'un nous chatouille les orteils. Cependant je pose ma nage à mon allure avec une bonne respiration et ce passage se déroule très bien pour moi. J'arrive à cette première transition qui se déroule très rapidement. Mais déjà il manque deux vélos (Cyril et Jérémy )
Les 10 premiers kilomètres à vélo sont très difficiles, montées et vent de face ou 3/4 face. Je reviens rapidement sur Jérémie que j'encourage en passant et je mets environ 10 km à revenir sur Cyril. Je double régulièrement des concurrents sur cette partie cyclisme.
J'avoue que je suis dans le rouge depuis le début mais que j'arrive à gérer sur le vélo. Au 30e kilomètre environ, je vois notre petit Ezequiel qui revient sur moi. Il est accompagné de deux autres concurrents. Nous restons ensemble jusqu'à environ 3 ou 4 km de la transition. Ce qui me vaudra une pénalité après être resté quelques secondes à 4 ou 5 m derrière lui au moment ou une moto me rattrape par l'arrière. Un peu énervé je l'avoue j'augmente mon allure jusqu'à la transition et arrive donc avec une certaine avance sur Ezequiel environ une minute je pense, à confirmer.
Transition rapide je mets mes chaussures et je pars sans ma casquette et mes lunettes (Manque de lucidité)
Et là, je m'aperçois tout de suite que ça va être très très compliqué, Je commence à savoir par habitude que le premier kil est le plus compliqué avant de retrouver ses sensations de course. Mais là, ça dure ça dure et ça dure !
J'arrive au stade, et la flèche à droite je dois faire mon tour de terrain 400 m de pénalité ( Dans ma tête je pensais aux 10 km + les 400 m et je déprimais ).
Pendant mon petit tour de manège, qui je vois passer au loin, mon ami Ezequiel la gazelle !
Je finis mon premier tour de course à pied dans la douleur avec une sensation d'étouffement du à la chaleur, J'ai l'impression de ne pas avancer. J'approche de la ligne alors qu'une petite tape d'encouragement dans le dos de Daniel me redonne du jus pour le dernier tour. ( Oui, lui il arrive ! )
10 secondes avant le drame : Je viens de longer la rivière sur ma droite, pris le virage en S, et je sais qu'il va falloir tourner à droite pour rentrer dans le stade. Je sais surtout qu'avant d'entrer dans le stade il y a des douches pour me rafraîchir. Je constate à ce moment là qu'une nouvelle douche a été mise en route au milieu du passage. Je passe sans couper l'allure et là, Je mets le pied dans un trou dissimulé sous la flaque d'eau créée par les douches. Je sens immédiatement mon pied partir sous ma cheville et se retourner complètement, Je pousse un hurlement et tombent quelques mètres plus loin dans l'herbe. A cet instant précis, je sais que je ne reposerai pas le pied avant plusieurs jours ...
En attendant la sécurité civile, qui doit récupérer un concurrent qui a fait un malaise, j'ai le temps d'admirer le passage de tous les concurrents en faisant bronzette sous les douches. J'encourage Cyril Jérémy René Arnaud et Yannick à chaque passage.
La suite vous la connaissez, retour dans le camion de la sécurité civile jusqu'à leur centre de secours et direct dans la voiture pour retour maison.
Malgré cela je garde un excellent souvenir de ce week-end ensoleillé et convivial en compagnie de toutes les personnes présentes.
Merci encore à vous tous et à l'année prochaine pour une deuxième participation.