c’est pour garder une marge de progression pour la prochaine fois !). Le rythme semble convenir à tout le monde et nous rattrapons petit à petit les équipes parties devant nous.  De temps en temps, Nathalie nous demande de ne pas prendre un «relais» pour s’abriter un peu plus longtemps du vent de face (qui est assez fort par moment) et puis quelques minutes après alors qu’on l’a croyait «morte » on aperçoit les manches blanches de sa tenue qui nous double en vélo, la revoilà ! A la fin du premier tour à vélo nous rattrapons  et nous doublons l’équipe 32 qui était partie 3 minutes avant nous. Puis dès le début du 2ème tour nous rattrapons cette fois ci l’équipe 33 (Chessy) qui était partie 1’30’’ avant nous. Nous poussons au maximum sur les pédales et nous parvenons à les doubler rapidement…..mais l’effort a été trop brusque et nous devons ralentir un peu…..ils nous repassent donc assez vite devant. Durant les six derniers kilomètres c’est un vrai chassé-croisé entre nos deux équipes, nous les doublons au moins deux fois et eux en font autant (c’était un peu du fractionné !). Il y a même une fois au Jérémy et moi les avons doublé mais ou Nathalie et Cyril sont restés derrière, ce qui fait que nous les entourions ! Heureusement qu’il n’y avait de jury à cet endroit car nous aurions été bon pour un carton ! A deux kilomètres de l’arrivée nous profitons d’une légère descente avec vent dans le dos pour placer une accélération à environ 50km/h et pour les doubler, ça paraissait bien parti pour nous, mais à ce moment j’ai commencé à ressentir des tiraillements dans un mollet et j’ai demandé à mes équipiers de ralentir un tout petit peu…..Chessy nous a donc redoublé et ils ont terminé le vélo quelques mètres devant nous. La seconde transition a été assez rapide, notre temps pour le vélo a été de 31’26’’ (après la transition, à la sortie du parc à vélo). Dès le début de la course à pied, Nathalie et Jérémy ont imprimé un rythme élevé, de mon côté j’ai préféré partir prudemment car je ressentais des crampes au mollets, Cyril était dans le même état que moi et comme il n’était plus que deux devant et bien ils ont dû ralentir un peu. Mais cela ne nous a quand même pas empêché de doubler (définitivement cette fois !) l’équipe mixte de Chessy. Puis au bout de 500m environ mes mollets et ceux de Cyril ont fini par se «dérouiller» et nous avons pu reprendre notre rythme normal de course (14-15km/h). L’intensité de la course ne poussait pas au dialogue, nous étions tous les quatre au maximum (mon cardio-fréquencemètre était toujours autours de 180)  et nous n’attendions plus qu’une chose…..la ligne d’arrivée. A un kilomètre du but, Nathalie nous a dit de «débrancher les cerveaux» et de continuer sur le même rythme, je me suis alors rappelé du speaker qui avait rigolé quand je lui avais dit que nous allions essayer de la suivre ! A 400m de l’arrivée l’équipe 40 (partie 9 minutes après nous) nous double à un super rythme. On continue à s’accrocher, il reste 200m, je n’en peux plus et je baisse un peu le rythme, je laisse partir mes trois coéquipiers pour qu’ils grappillent encore quelques secondes. Je les vois terminer 50m devant moi en 51’27’’ (et 9’57’’ pour les derniers 2,3Km de course à pied) ce qui nous classera 5è au niveau des équipes mixte (et environ 80ème sur les 120 équipes). On se retrouve quelques instants après tous les quatre, heureux d’avoir accompli cette course en parfaite osmose. C’est quand la prochaine ? (dommage qu’il n’y a pas plus souvent des courses de ce type et merci à Ezéquiel de nous avoir incité à la faire).

 

Jean-Philippe