C'est au tour de Waldy de nous compter leur belle aventure de Pontault.

(Et toujours les photos)

Le Bike & Run de Pontault, 4 tours de 4km, souvenir assez désagréable de la
saison 2012, une méconnaissance du terrain doublée d’une stratégie inadaptée
nous avait vu finir à une place finale bien en dessous de nos espérances
(Ezéquiel et Moi)


Cette année, on ne fait pas les mêmes erreurs, on reconnait le terrain une
semaine avant et on réfléchit à la meilleure façon de courir. Premier constat,
c’est encore plus gras que l’année dernière, je ne pensais pas ça possible, le
sol est saturé en eau, ça va être une guerre de tranchée. Deuxième constat, on
ne voit pas comment faire pour être efficace. On se contentera de pointer des
points de dépose du vélo sur la carte histoire de ne pas le chercher du regard
durant la course.


C’est l'’heure du départ, les sensations sont bonnes, Ezéquiel lance la course de
belle manière, il arrive au premier relai en 5 ou 6e position. Il prend le vélo,
je me mets à courir… Je cours… Je cours encore… Je cours toujours… j’en suis à
la moitié de la 1er boucle, toujours pas d’Ezéquiel. Il me rattrape finalement à
500m de la fin du premier tour, pas top.

Deuxième tour, même chose mais on inverse les rôles avec le même résultat.
Ça ne va pas, on perd trop de temps, il faut changer de stratégie pour le
troisième tour. On décide que je reste sur le vélo toute la partie grasse et
qu’Ezéquiel me pousse dès que je roule moins vite qu'’il ne court. La partie
roulante sera faite d’un ou deux grands relais. Ça marche ! On remonte notre
retard. Fait de course incroyable, on double Virginie et un Robert à peine
crotté ?!? Comment a-t-il fait ???

Dernier tour, on rattrape rapidement les 4e, malgré un terrain devenu quasi
impraticable et un vélo de 2T, cela nous donne un petit coup de boost, le podium
n’est pas loin.
500m de l’'arrivée, le 3e est là, juste devant nous mais sans son binôme !
Ezéquiel implacable accélère et lui règle son compte à quelques mètres de la ligne
d’arrivée, trop bon !!! Ça valait le coup de se faire mal pdt une grosse heure

Bravo encore à tous les participants du club qui ont fait leurs premiers pas
dans le run & Bike de la plus difficile des manières mais de façon brillante.
Les prochaines courses ne seront plus qu'’une formalité.